LIO trifocale

Une lentille aux petits oignons

Retrouver la vue suite à une cataracte est aujourd’hui chose courante. Une intervention chirurgicale et vous voilà "équipé" d’un implant intraoculaire qui vous permet de voir... de loin. Eh oui, la plupart de ces lentilles sont monofocales, au mieux bifocales, ce qui contraint à porter des lunettes pour les distances non couvertes.

La LIO (lentille intraoculaire) trifocale ajoute enfin une focale intermédiaire qui permet d’intégrer toutes les distances. Grâce au développement d’un nouveau matériau de type acrylique hydrophobe, elle utilise des paliers de diffraction pour faire la mise au point. En d’autres termes, c’est la pupille qui, en s’ouvrant ou se fermant, utilise la lentille sur des épaisseurs différentes. La qualité de vision est ainsi préservée, quelles que soient les conditions lumineuses.

En prime, la LIO limite le risque de complications postopératoires, telles que la cataracte secondaire et la vacuolisation.

« Le Pôle MecaTech a engendré des synergies de compétences et de technologies qui ont renforcé notre positionnement sur la scène internationale. »