Wallonie picarde - Feu vert pour la nouvelle zone d’activité économique Tournai Ouest III !

Inscrit au plan de secteur en 2004 en zones d’activité économique mixte et industrielle, le parc projeté s’étend sur près de 110 hectares au nord-ouest de l’échangeur de Marquain qui relie l’E42 et l’A17 et en extension des parcs d’activités économiques de Tournai Ouest existants.
Déjà retenu dans le cadre du Plan Prioritaire décidé par le GW en 2002, le projet répond à une demande pressante qui se fait ressentir, depuis de nombreuses années, dans la région du Tournaisis. La Conférence permanente de développement territorial (CPDT) a estimé, sur ce territoire, les besoins en terrains équipés à destination des entreprises à 161 hectares d’ici 2018. Par ailleurs, le pôle de Tournai Ouest se révèle aujourd’hui totalement saturé : plus aucune parcelle n’est disponible pour les investisseurs.

Une demande de reconnaissance économique et d’expropriation approuvée

La demande de reconnaissance économique approuvée introduite par l’IDETA et approuvée porte sur la mise en œuvre de la partie nord de la zone d’activités économiques (76 hectares) et comprend les aménagements liés à l’accessibilité, l’intégration paysagère et la gestion des eaux. L’IDETA étant déjà propriétaire d’une grande partie des terrains, cette première phase de développement pourra rapidement être mise en œuvre pour y accueillir les entreprises.
Au total, les travaux d’aménagement de la première phase sont estimés à 12,5 millions €. Ceux-ci seront financés en grande partie par la Wallonie au moyen des budgets FEDER (2,1 millions €) et Plan Marshall 4.0 (9,3 millions €), dans le cadre de la politique de développement économique du Gouvernement wallon.
Au vu de sa localisation stratégique, le nouveau parc d’activités économiques est ainsi appelé à devenir un pôle de développement pour les entreprises du secteur transport et logistique. A terme, il permettra, selon les estimations de l’IDETA, de créer quelque 1.000 emplois directs et induira plus largement des retombées économiques et sociales positives pour l’ensemble du territoire tournaisien.