Vielsalm. L’ex-caserne Ratz poursuit sa reconversion

De nouveaux espaces disponibles pour les PME

Vidée de ses Chasseurs Ardennais depuis 1994, la caserne Ratz, située à Rencheux, sur les hauteurs de Vielsalm, a retrouvé une nouvelle vie, et ce n’est pas fini. C’est surtout l’activité économique qui domine dans les divers bâtiments de la caserne, principalement avec Les Hautes Ardennes. Cette entreprise de travail adapté (ETA) occupe une bonne moitié des locaux et fonctionne avec environ 225 personnes. Les autres bâtiments sont occupés par la commune, la Croix-Rouge, l’amicale des Chasseurs Ardennais, des clubs sportifs et par des entreprises.

Pour mieux répondre à la réalité de terrain et aux demandes tout en rendant le site encore plus attractif, la commune et Idélux ont introduit un nouveau plan communal d'aménagement (PCA) complété par un dossier SAR (site à réaménager). Il porte sur une série de bâtiments qui datent de 1934 et qui n’étaient plus appropriés (toitures, châssis, façades, etc.). Les travaux de rénovation ont débuté en octobre 2015 et devraient être terminés fin d’année. Le coût total de la réhabilitation s’élève à 1,16 millions €, dont 1,12 de subsides.

Une zone idéale pour des PME

Mais ce n’est pas tout. En 2015, Idélux a acquis une partie du site de cette ancienne caserne afin d’y réaliser l’extension du parc d’activités économiques. De nouveaux aménagements ont été réalisés sur l’ancien parade ground transformé en zone de parking (172 emplacements), et tout l’équipement de cet espace qui pourra accueillir de nouvelles entreprises sur 4.500 m² a été effectué.

Le coût des travaux s’élève à 1,22 millions € dont 1,06 de subsides issus du programme de financement alternatif Sowafinal 2 issu du Plan Marshall 4.0. 

Cette extension, synonyme de 40 nouveaux emplois, permet d’accueillir des petites et moyennes entreprises dont les activités sont compatibles avec le voisinage résidentiel et complémentaires avec l’activité économique du centre-ville de Vielsalm et l’activité industrielle de Burtonville. 

En plus de l’aménagement de cette micro-zone qui a déjà séduit une PME, les bâtiments annexes appartenant à la commune ont été réhabilités pour répondre aux besoins de stockage des services communaux et des associations locales. Au total, près de 200 personnes travaillent sur le site.

La zone micro-économique occupe l’ex-parade ground (en rouge), tandis que les bâtiments en jaune sont ou ont été réaménagés