Une rentrée scolaire sous le signe de l’alternance

Ce 1er septembre, jour de rentrée scolaire, l’accent était mis en Wallonie, en Région bruxelloise et en Fédération Wallonie-Bruxelles sur la formation en alternance.

Lire égalementUne PME sur deux convaincue par la formation en alternance via Le Soir

De nouveaux incitants financiers sont entrés en vigueur 

  • Un incitant pour les apprenants:

L'objectif est de motiver le jeune à aller jusqu’au bout de sa formation et à obtenir sa certification (au minimum un certificat de qualification, un certificat d’apprentissage, un certificat de qualification spécifique ou tout titre ou certificat équivalent). Ainsi, le jeune reçoit 750€ quand il réussit sa dernière année. Il remplace le bonus de démarrage.

  • Un incitant pour les entreprises partenaires des CEFA et de l’IFAPME

L’objectif est de renforcer l’encadrement de l’apprenant, au sein de l’entreprise, par un tuteur agréé, en particulier lors de sa première année de formation en alternance. L'entreprise reçoit 750€ lorsque l'apprenant réussit sa première année de formation. L'entreprise qui accueille un jeune en alternance doit préalablement avoir été agréée par l'opérateur de formation (Cefa ou Ifapme). Cette entreprise doit avoir une unité d'établissement en Région wallonne et compter, au sein de son équipe, un tuteur agréé (pour être agréé, le tuteur doit avoir suivi une formation ou disposer d'un titre de compétences "tuteur" basé sur ses années d'expérience). Le jeune, quant à lui, doit avoir été sous contrat d'alternance durant au moins 270 jours (9 mois).

  • Une subvention aux opérateurs de formation en alternance

Les opérateurs de formation en alternance (CEFA et Ifapme) peuvent recevoir des subventions destinées à renforcer l'encadrement de l'apprenant en entreprise et en centre de formation. Elles couvrent partiellement les frais relatifs au personnel et aux frais de fonctionnement. Cette subvention n'est pas conditionnée à la réussite du jeune mais ce dernier doit avoir été sous contrat d'alternance durant 270 jours cumulés. Elle s'élève à 1.000€ par apprenant.

Un nouvel incitant est créé :

  • Une prime "indépendant"

Cet incitant vise à compenser partiellement les coûts administratifs liés au respect des réglementations en matière de droit social (ex: affiliation à un secrétariat social, assurances, visite médicale,...). L'indépendant qui n'a aucun travailleur et qui forme un apprenant sous contrat d'alternance pourra recevoir 750€. L'indépendant ne pourra recevoir cet incitant qu'une seule fois; lors de la conclusion du premier contrat d'alternance avec un jeune.

Au-delà de ces différentes aides financières, la Wallonie soutiendra l'engagement de "coaches sectoriels". Ils sont recrutés par les fonds sectoriels et doivent disposer d'une expérience avérée dans les secteurs qui les emploient. Il s’agira pour ces coaches de promouvoir la dynamique de l’alternance auprès des entreprises, de vérifier les critères d’agrément de celles qui se proposent d’accueillir des jeunes en formation en alternance et de prodiguer des conseils aux entreprises et aux tuteurs partenaires de la formation en alternance.

Une rentrée sous le signe de l’alternance et du même traitement pour tous aussi. Jusqu’ici, 2 contrats existaient, celui de l’IFAPME et celui du CEFA. Aujourd’hui, le contrat d’alternance entre dans une nouvelle ère, celle du texte unique : même texte, mêmes obligations, mêmes droits pour tout le monde.

En savoir plus :

Office Francophone de la Formation en Alternance

IFAPME

Le CEFA en Fédération Wallonie Bruxelles