Quand la Wallonie convertit ses friches en atout économique majeur

La Wallonie étant exceptionnellement située au cœur de l’Europe, l’espace disponible sur notre territoire constitue un levier et un atout économique majeur pour la compétitivité de notre Région.

Les friches industrielles constituent un capital foncier qu’il est nécessaire et pertinent de valoriser, en faveur du développement économique de la Région et de notre cadre de vie.

En conséquence, le Plan Marshall mène avec force, depuis maintenant plus de 10 ans, 2 grandes politiques permettant de valoriser et de remettre sur le marché une série de terrains :

1. L’assainissement des sites pollués

Le potentiel de réhabilitation des sites pollués à destination de l'activité économique est important. Cela permet également de répondre aux impératifs liés aux risques qu'ils représentent pour la santé humaine et l'environnement.

2. La réhabilitation de sites à réaménager (SAR)

Les sites à réaménager ont été choisis en fonction de leur potentialité de reconversion, de leur impact sur le paysage ou des risques environnementaux qu'ils présentent. Leur réhabilitation permet de rendre à nouveau disponible du terrain pour de nouvelles acticités.

Au-delà de leurs objectifs vitaux de préservation de notre environnement, de redéveloppement économique et d'attractivité du territoire wallon, ces politiques apportent également un soutien aux secteurs de la construction et des techniques environnementales et constituent une réelle opportunité pour le développement de quartiers nouveaux ou villes nouvelles. La remise de ces terrains sur le marché contribue enfin à limiter l'étalement urbain sur les terres agricoles et diminue la périurbanisation.

Pour encourager davantage la réhabilitation des friches industrielles en Wallonie, le Gouvernement wallon a lancé un nouvel appel aux investisseurs privés.

Les candidats bénéficieront d’un accompagnement technico-administratif ainsi que d’un soutien financier de la Wallonie. A ce stade, une enveloppe budgétaire de 5 millions € est prévue par le Gouvernement wallon pour développer cette nouvelle forme de partenariat public-privé.

Ex de site pollué : La plus grande centrale photovoltaïque wallonne mise en service à La Louvière

La société publique d'aide à la qualité de l'environnement (Spaque) vient d’inaugurer un vaste projet énergétique et environnemental à Houdeng-Goegnies (La Louvière). Grâce à l’aide du Plan Marshall, une centrale photovoltaïque a été installée sur le site de l'ancienne décharge SAFEA (Fabrication d’Engrais Azotés). Ces 3844 panneaux photovoltaïques couvrent une surface de 2,5 hectares et produisent 1047 MWh annuellement, de quoi couvrir la consommation annuelle de 300 ménages.
La SPAQuE a procédé à l’assainissement et à la réhabilitation du site entre 2005 et 2011. 

Plus d'informations: http://www.spaque.be

Ex de site réhabilité: Le site du Val Benoît retrouve une nouvelle vie à Liège

Lieu de formation des ingénieurs de l’ULG jusque dans les années 90, le Val Benoit, lieu stratégique à l’entrée de Liège (en bordure de Meuse, à deux pas de la gare des Guillemins et en bordure de la future ligne du tram) s’apprête à connaître une nouvelle existence.

Depuis 2007, la Province de Liège (via la SPI+) et la Wallonie (via le Plan Marshall) mène une vaste opération de réhabilitation du site en vue d’y développer près de 35.000 m² pour de l’activité économique. Le nouveau Val Benoit présentera une alternative efficace et durable aux parcs d’activité installés en périphérie, avec une mixité de fonctions (notamment de la formation et des logements) et la présence d’espaces mutualisés communautaires.

L’ancien bâtiment « Génie civil », premier bâtiment rénové et inauguré fin 2016, devient aujourd’hui un espace de vie avec des commerces, des restaurants, un parc arboré, des espaces de jeux et de loisirs, des parcours piétons, des connexions cyclables,…

Plus d'informations: http://www.valbenoit.be