Nouvelle génération de zonings : Les Parcs d'activités économiques 4.0!

Le Parlement de Wallonie a adopté, ce mercredi 1er février 2017, son décret visant à mettre en place une véritable stratégie de développement infrastructurel à haute valeur ajoutée pour l’accueil des entreprises sur le territoire de la Wallonie.

Moteurs essentiels de l’économie wallonne, les Parcs d’activités économiques accueillent à ce jour 6.350 entreprises et 147.900 emplois directs, soit 12,7 % de la population active wallonne. Ces Parcs d’activités économiques sont aménagés et commercialisés par les « opérateurs de développement économique », à savoir les Intercommunales de développement territorial, la Société wallonne des Aéroports (SOWAER) et la Société de financement de projets structurants de l’Est du Brabant wallon (SOFINPRO), filiale de Nivelinvest. 

Le décret du 11 mars 2004 relatif aux infrastructures d’accueil des activités économiques régit à l’heure actuelle la création et la gestion de ces Parcs. Face aux récentes évolutions économiques, sociales et environnementales, ce décret  a été réformé pour en faire un outil de développement des espaces d’accueil des activités économiques visant à les rendre plus performants, davantage en adéquation avec les besoins des entreprises et plus respectueux sur le plan environnemental et urbanistique. L’ambition de ce nouveau décret est de mettre en place une stratégie ambitieuse de développement à haute valeur ajoutée pour la Wallonie par la mise à disposition de terrains et bâtiments destinés à accueillir de nouvelles entreprises sur le sol wallon. Grâce à cet outil, l’objectif de créer 200 hectares nets par an dédiés à de nouvelles activités économiques est bel et bien soutenu.

Pour rencontrer ces défis, le projet de réforme fixe les cinq axes suivants :

  1. Susciter l’émergence d’une nouvelle génération de Parcs d’activités économiques 4.0
  2. Favoriser une gestion et une maîtrise foncière efficace et responsable
  3. Promouvoir une stratégie régionale de développement des Parcs d’activités économiques
  4. Associer le secteur privé au développement des infrastructures d’accueil des activités économiques
  5. Simplifier et accélérer les procédures administratives

Pour en savoir plus