Feu vert pour le nouveau parc d’activités économiques du Gibet à Seneffe-Manage

Le Gouvernement wallon a approuvé en juin le périmètre de reconnaissance économique et d’expropriation autorisant la création du parc d’activités économiques de Manage-Nord sur le site du Gibet, inscrit dans la liste des projets ZAE du Plan Marshall 4.0.

S’étendant sur 65 hectares, le projet porté par l’Intercommunale IDEA vise à développer un nouveau parc d’activités économiques par la révision et l’extension d’un ancien périmètre de reconnaissance économique datant de 1971 et jamais mis en œuvre à ce jour.

Le nouveau parc permettra d’offrir de grandes parcelles de type industriel, en complémentarité avec les parcs situés à proximité, davantage orientés vers l’accueil de PME. Sont plus particulièrement visées par l’IDEA les entreprises relevant des secteurs de l’agro-alimentaire et de l’éco-construction. L’accès à la voie d’eau constitue en outre un atout indéniable pour les entreprises. La zone sera donc réservée prioritairement aux activités utilisant le réseau fluvial pour le transport des marchandises. Une plateforme de transbordement eau/route sera d’ailleurs mise en œuvre par la Direction générale des Voies hydrauliques du Service public de Wallonie et le Port autonome du Centre et de l’Ouest.

Ce nouveau parc bimodal s’inscrit en totale cohérence avec le Plan Marshall 4.0, lequel préconise la création de 200 hectares nets par an de terrains à destination de l’activité économique et le développement d’une offre de grands terrains idéalement situés à proximité des principales infrastructures de communication.

Concrètement, le site bénéficie d’une accessibilité optimale par sa localisation à l’intersection du canal du Centre et du canal de Bruxelles-Charleroi. L’entrée du nouveau parc est située au croisement de la N27 (chaussée de Nivelles) et de la N59 (route Baccara) à proximité des autoroutes E19 et E42.

Les travaux d’aménagement sont estimés à 20 millions € pour ces 65 hectares dédiés à l’accueil des entreprises qui permettront la création d’environ 1.300 emplois directs.

Selon IDEA, une première phase de travaux pourrait débuter à l’automne 2017 après une phase d’acquisition des parcelles et l’obtention du permis d’urbanisme.

En savoir plus:

idea.be

Communiqué de presse